Charlie, Emma, Coline et Mathis sont élèves au collège  "La Sologne"à Tigy dans le Loiret. Avec leur professeur de français, Célia Bereta, ils ont interviewé le scénariste d'Alix, Mathieu Breda.

c1

Le travail en cours de français s'est déroulé en plusieurs temps:

- Célia a présenté à ses élèves les auteurs (Jacques Martin , Marc Jailloux et Mathieu Breda), les personnages et Alix mag'

- Lecture de la BD par 4 élèves (2 séances) puis recherches sur internet pour bien comprendre l'ouvrage et les références mythologiques et historiques (Styx, Achille, Léonidas, Pompée, César)

- Travail sur le personnage d'Alix (son passé, sa famille, son père, son lien avec Heraklion)puis rédaction des questions

Les collègiens feront le compte-rendu et présenteront "Par-delà le Styx"et l'interview aux autres élèves.

c6

 

Quelle part est accordée à l'Histoire Antique ? 

Une part assez importante car  l’Histoire de Rome sert de toile de fond aux scénarii.

Quelques libertés sont parfois prises avec les dates pour faciliter la narration. Par exemple dans « Par-delà le Styx » , je parle de Marc Antoine qui préside aux affaires de Rome pendant que César bataille aux frontières.

Dans la réalité historique cela a bien eu lieu mais, quelques mois avant le début de notre aventure ,César avait destitué Marc Antoine à cause justement, de son manque de rigueur ( ce que lui reproche Enak à la page 1 d’ailleurs).

c2

Marc Antoine a été remplacé par Curion , qui bien que de grand mérite n’évoque rien aux lecteurs. J’ai préféré faire « glisser » un peu l’Histoire , afin que Marc Antoine soit présent dans l’album.

Un autre exemple c’est le mercenaire Publius Sittius , qui a réellement existé et a bien pris part à la guerre en Numidie (mais son invasion de Rusicade est pure invention de ma part). Metellus Scipion est aussi un personnage historique qui a pris part à la bataille de Thapsus. Après celle-ci il tente de s’enfuir pour l’Espagne mais ce fait capturer par des hommes de …Publius Sittius , justement !

c3

Est-ce que les faits attribués à Pompée, César ont réellement eu lieu ?

En général oui , par exemple la bataille de Thapsus a bien eu lieu et avec les protagonistes présentés dans l’album ( excepté Alix et Astyanax qui sont des personnages de fiction). Et il est vrai que César et Pompée se sont livrés à une concurrence féroce pour atteindre le pouvoir.

c4

César

Pourquoi avez- vous intitulé le livre "Par-delà le Styx"? Est-ce pour insister sur le thème de la mort qui est omniprésent ?

Tout à fait. Le Styx ( la mort) est ce qui  sépare Héraklion de son père. Cela évoque aussi un passage , car il faut passer le Styx pour entrer au royaume des morts. Et l’album parle aussi du « passage » d’Héraklion à l’âge adulte.

 Pourquoi Héraklion est-il hanté par ses parents ? Pourquoi cela hante-t-il aussi Alix ?

Même si on ne s’en rend pas toujours compte , nos parents sont très importants dans nos vies. Quelque soient nos relations avec eux, bonnes ou mauvaises, ce sont eux qui nous modèlent ( consciemment ou non) et ils influent sur ce que nous deviendront adultes. Lorsqu’ils sont absents ,on peut ressentir un vide, un manque , sans savoir s’expliquer de quoi il s’agit précisément. C’est ce qui arrive à Héraklion. Et puis dans l’Antiquité romaine, on donnait une place forte aux ancêtres et on leur prêtait des pouvoirs surnaturels. C’est peut-être ce pouvoir qu’a utilisé Héraklios pour protéger son fils par-delà la mort ( Le Styx, donc , pour revenir aux questions précédentes) Enfin Alix lui-même n’a pas ou peu connu ses parents et il aurait sûrement aimé recevoir quelque chose d’eux. Alix n’est pas à proprement parler, hanté par Héraklios mais celui-ci se sert d’Alix pour tenter de protéger son fils.

c5

 

Les parents d'Heraklion,Heraklios et la belle Adréa

Comment se passe le métier de scénariste ?

On tape sur un clavier J!Blague à part , il faut d’abord avoir envie de raconter des histoires et de faire partager des émotions aux gens.Après il faut trouver une histoire et tenter de la rendre compréhensible et intéressante.Dans la bande dessinée, il y a des contraintes , principalement de temps et de format.

Je m’explique :dans une série comme Alix , l’éditeur veut une bonne histoire mais il la veut aussi rapidement, pour pouvoir éditer son album au moment qui l’intéresse ( pour les fêtes de Noël par exemple ou bien parce qu’il veut sortir un nouvel album tous les ans).

Donc , une bonne histoire mais vite. Ensuite un album a souvent une taille prédéfinie ( par exemple pour Alix , l’album fait toujours 46 pages) et donc l’histoire doit avoir une taille qui « rentre » dans ce format.

Comment ça se passe ?

Le scénariste soumet rapidement des idées à l’éditeur, sous forme de mini-scénarii ,d’une dizaine de lignes ( en général deux ou trois idées , pas plus)

L’éditeur fait son choix ; et le scénariste écrit maintenant un scénario plus approfondi ( 6 à 10 pages)

L’éditeur valide ( souvent en demandant quelques changements.)

Arrive alors le découpage : Il s’agit d’écrire chaque page de l’album en imaginant le nombre de cases et ce qui se passe dans chacune de ces cases… Et en écrivant tous les dialogues et tous les textes des cartouches ( les encadrés).

Et bien sûr (et c’est très difficile) , tout doit tenir en 46 pages !

Et tout ça sans fautes de français ,si possible J

c7

Comment êtes-vous devenu scénariste ?

Par hasard. Mon premier métier est d’être story-boarder , il s’agit de mettre en images des scénarii pour l’audiovisuel (cinéma , TV, jeux vidéo) et donc j’ai l’habitude de mettre en scène des histoires qui ne sont pas de moi.

Et puis un jour je déjeunais avec Marc Jailloux ( le dessinateur d’Alix) qui est un ami et un ancien collègue. Il travaillait sur un scénario d’Alix car il voulait dessiner un album avec une histoire qui lui plaise. On s’est mis à parler du scénario et j’ai commencé à l’aider. De fil en aiguille je me suis de plus en plus impliqué et finalement Marc a trouvé plus simple de me présenter directement à l’éditeur qui a bien voulu m’embaucher. Donc mon premier Alix « Britannia » je l’ai co-scénarisé avec Marc, l’idée originale était de lui.

Par contre ,pour le scénario de « Par-delà le Styx «  , eh bien, je suis le seul fautif !

c8

 

Comment vous organisez-vous avec Marc Jailloux pour créer la BD ?

On a la chance de bien se connaitre avec Marc et ça permet d’échanger facilement des idées.

je pense qu’un dessinateur ne travaille que mieux si l’histoire qu’il  doit dessiner lui plait. Donc je présente l’histoire à Marc, et si quelque chose le gêne , on en parle et on trouve une solution qui nous satisfait tous les deux. Du coup , il connait bien le scénario avant de poser son premier coup de crayon.

D’un autre côté ,étant dessinateur moi-même , je ne me gêne pas pour regarder ses planches et lui proposer des retouches.^

Ceci dit , chacun reste maitre à bord de son propre bateau , mais on essaie toujours de faire plaisir à l’autre ( surtout que nos remarques sont toujours intelligemment constructives)

Vous êtes-vous inspiré de personnages mythologiques pour nommer les personnages ?

Pas forcément des personnages mythologiques , non , mais des déclinaisons de personnages historiques ,plutôt.

Par exemple , l’assassin se nomme Xiphos , cela veut tout simplement dire « lame ,épée » en grec ancien.

c9

 

Vous êtes-vous inspiré de personnages d'autres scénaristes?

He bien , forcément , beaucoup de personnages proviennent de l’imagination fertile de Jacques Martin ( le créateur original d’Alix), notamment Astyanax.

c10

Merci, Mathieu, d'avoir répondu aux élèves de la 4ème A du collège La Sologne!