Dans quelques jours paraîtra la nouvelle aventure de Loïs, "La prisonnière de l'Archange", un épisode qui mènera Loïs de la forêt de Marly au Mont St Michel, sur fond d'enlèvement royal. Cette histoire nous permet de retrouver un Loïs au sommet de sa forme dans un épisode plein de rebondissements. Jubilatoire!

Pierre Valmour répond à nos questions.

loïs archange

Pierre Valmour, vous scénarisez la nouvelle aventure de Loïs, comment est née cette histoire?

C’est au hasard d’un article dans un magazine relatant des épisodes moins connus survenus durant le  règne de Louis XIV. Il évoquait ce singulier complot du chevalier de Rohan pour l’établissement d’une république en Normandie – en plein cœur du siècle de la monarchie absolue comme système politique ! J’ignorais l’existence de cette tentative. Un sujet dramaturgiquement parlant très tentant et, j’ai pensé, alléchant pour (un) Loïs.

L’idée de greffer sur cette trame (historique) l’enlèvement (imaginaire) de la fille de Louis XIV permettait d’ajouter une dimension humaine et aventureuse au récit.

la

 Quid des recherches historiques ?

Pour ce qui concerne le complot, je me suis essentiellement basé sur les recherches d’Eliane et de Serge Seuran, une magistrate et un historien, compilées dans leur ouvrage : « Le prince infortuné ou le rêve d’une république sous le roi soleil ». 

Par ailleurs, sur un plan d’histoire architecturale, la topographie du Mont Saint Michel et les dessins des différentes pièces et parcours empruntés par Loïs au Mont et  à l’intérieur de l’abbaye ont été le fruit d’une rigoureuse vérification (puis adaptation) in situ par Olivier Pâques en compagnie, jusqu’au plus haut de la flèche ( !), du conservateur de la Merveille. 

Pour le reste, les chasses royales familiales à Marly, de Batz (d’Artagnan…) et ses mousquetaires, les miquelots, les crayères normandes, etc., sont des éléments bien documentés sur internet.

l2

 Comment voyez-vous l'évolution de Loïs, de Jacques Martin à vous-même ?

 Dans l’épisode « Dans les griffes du Faucon », j’ai introduit un nouveau personnage (historique) : l’abbé de Choisy, mentor en quelque sorte d’un Loïs qui, désormais, connait une évolution de carrière. Peintre-décorateur dans les épisodes (1 à 6) à agent royal au sein d’un service de renseignement. Au Siam, il s’embarquait officiellement comme « peintre naturaliste », officieusement déjà comme enquêteur des troubles agissements du  sinistre ministre Faulkon. Dans « La prisonnière de l’Archange », Lorcey reçoit cette fois-ci une mission de renseignement officielle de la part ministre Louvois. Néanmoins, quand cela s’y prête, Loïs utilise son premier métier. Ici, pris à parti par une jacquerie (n’y voyez, Stéphane, aucune allusion à votre patronyme !), Loïs mentionne son métier originel.

Je trouve dommage que des personnages comme de Reix, l'indien Natchez ou le manoir de Hauteroche, offert par Louis XIV à Loïs aient disparu depuis plusieurs albums...

Dans le contexte de cette évolution (et de la mise en place de Choisy), j’ai en effet mis de Reix (et d’autres compagnons de route) en réserve de la République, heu du royaume ! Mais réserve ne veut pas dire placard. Wait & see, donc ! Pour finir, le manoir  de Loïs, pour l’instant, comme notre héros voyage beaucoup et vit le plus souvent à Paris, il n’a eu guère le temps d’y séjourner. Mais il ne l’a pas encore mis en vente...!

sa

Vous écrivez une histoire d'Alix, où en est ce projet?

Dans… les mains de Marco Venanzi ! Toutes les planches de « L’Or de Saturne », ont été à ce jour (très bien) dessinées par Marco. Le travail de peaufinage suit son court. L’album devrait donc sortir en 2016.

loispensif

Merci Pierre d'avoir répondu à nos questions!