A l'occasion de la sortie du tirage de luxe de Mission Antarctique et du nouveau Lefranc,  « Le principe d’Heisenberg » , rencontre avec le dessinateur, Christophe Alvès.

ia

"Le principe d'Heisenberg", Martin-Alvès-Corteggiani/Casterman

Une double actualité pour vous, avec les sorties du tirage de luxe de "Mission Antarctique" et le nouveau Lefranc.

Le tirage de luxe sort à l’occasion du festival de Saint-Malo, Quai des Bulles. Pour information, il est possible de le réserver dès maintenant sur le site d’OriginalWatts.
« Le principe d’Heisenberg », quant à lui, sortira le 15 novembre.
 
L'objet est absolument superbe. Comment est né ce projet pour "Mission Antarctique"?
François Corteggiani avait proposé à d’autres éditeurs, spécialistes de ce genre d’ouvrage, de réaliser un tirage de tête mais cela n’a pas abouti. 
François en avait également parlé à OriginalWatts qui paraissait intéressé. Tout s’est concrétisé lors de ma rencontre avec David Barnier, un des responsables de la maison d’édition, pendant un festival en Suisse : je lui ai montré mes travaux préparatoires, crayonnés, croquis etc… Il s’est de suite montré très emballé. Le travail a commencé dans la foulée avec des échanges nombreux et très constructifs.
Nous sommes vraiment très heureux du résultat final.

kort

 Un des bonus de ce tirage, le carnet de story-board de François Corteggiani
Avez-vous scanné au fur et à mesure vos planches, et encré sur cette même planche ?
Lorsque je reçois le découpage de François, je commence par réaliser un story-board assez poussé au format de réalisation de la planche avec les textes déjà calibrés.
Ensuite, je passe à la table lumineuse et je reprends les grandes lignes du story-board sur une grande feuille de papier Schoellershammer.
Là, c’est l’étape du crayonné très poussé avec l’ensemble des détails.
Je scanne ensuite les crayonnés pour passer à un encrage numérique via le logiciel Clip Studio Paint (anciennement Manga Studio).
Tout est précisé, affiné et finalisé via la tablette graphique. Le fichier est ensuite exporté et envoyé à Bonaventure pour la mise en couleur.
Il n’y a donc pas d’originaux encrés sur papier. Seules restent les planches crayonnées.
Pourquoi tant de crayon bleu sur la planche crayonnée?
J’utilise un crayon à mine bleue pour marquer les à-plats noirs et pour construire mon dessin avant de prendre un porte-mine calibré avec une mine HB.
L’avantage est que ce bleu part très mal : on a moins de graphite sur la main et sur la feuille en fin de journée; quand on gomme le crayonné, le bleu de construction reste et permet d’aller plus vite pour reprendre le dessin.

ma

 
C'est en tout cas un très bel hommage à Jacques Martin, que de publier un tel album....
Oui, il y a très peu de tirages de tête sur les albums de Lefranc. Cette série mythique le mérite amplement.
Toujours avec François Corteggiani au scénario, vous publiez un nouveau Lefranc.
 
Avec François, nous avions envie de casser le rythme des voyages de Guy Lefranc pour souffler et revenir aux sources de la série, les premières histoires se passant en France (et en Suisse).
Nous voulions retrouver une ambiance semblable à celle du « Repaire du loup » même si, évidemment, les histoires ne se ressemblent aucunement.
Il s’agit d’un triple meurtre ayant eu lieu dans une forêt dans la région de l’Aubrac. Lefranc va enquêter avec le concours de Renard.
Je préfère vous laisser le plaisir de découvrir toute cette histoire lors de votre prochaine lecture.

alves 2 dessin

alves 2

 
L'Aubrac étant plus accessible que l'Antarctique, êtes vous allé faire des repérages sur place? 
Effectivement, en octobre 2016, nous avons passé trois jours sur « les lieux du drame ».
Il était vraiment intéressant de se déplacer dans divers paysages et villages et d’imaginer notre journaliste « vivre » dans ces lieux. J’ai dû faire plus de trois cents photos. François en a fait pas mal également.
Pour les lecteurs les plus curieux, il sera intéressant de retrouver les divers endroits existants en fonction de certaines cases de l’album.

Page 28 couleurs copie 2

alves 1

 
Quels sont vos projets?
François vient d’envoyer à Casterman et aux enfants Martin un synopsis détaillé d’une prochaine aventure.
En attendant que l’histoire soit validée, je termine quelques illustrations et autres travaux qui étaient restés en suspens le temps de terminer « Le principe d’Heisenberg ».
Si tout va bien, je devrais reprendre les crayons assez rapidement.

Page 10 couleurs copie 2

DSCN4825 copie