Trois albums avec le personnage d´Alix sortis en quelques mois! Alix mag' se devait d'interroger Valérie Mangin sur la quête d'Alix à la recherche de l'Atlantide.

Une interview de Raymond Larpin.

Capture d’écran 2022-04-15 à 14

 

"L’antre du Minotaure" conclut un triangle narratif assez étonnant, puisqu’il est aussi bien la suite d’un Alix traditionnel (l’Œil du Minotaure) que du 12e Alix  Senator (le Disque d’Osiris). Comment s’y prend-on pour bien organiser ces deux trames qui se rejoignent ? 

 On écrit tous les albums en même temps et on se relit plusieurs fois. Mais ce n’est qu’en voyant les albums finis qu’on sait si on a réussi à faire quelque chose de cohérent et d’intéressant ou pas. C’est la difficulté.

Dans "Le disque d'Osiris", on a l'impression que pour la première fois,  Alix et Enak découvrent le sud de l'Egypte et  la Nubie. Pourtant, ils  connaissent ces régions pour y avoir vécu la terrible aventure du " fleuve de Jade".

Alix et Enak sont-ils amnésiques? 

 Non, bien sûr. Je n’ai pas fait de référence au « Fleuve de jade » car j’ai toujours été mal à l’aise avec cet album de Jacques Martin et Rafaël Moralès. Il me gêne notamment à cause des hommes lézards qui y apparaissent. Pour moi, on passe de la Bande dessinée historique avec des côtés fantastiques à la fantasy. Je ne me voyais pas introduire de tels éléments dans Alix senator qui se veut une série réaliste. Même s’il y a beaucoup d’éléments inventés, tous auraient pu exister, même les statues en métal radioactif ou les temples géants engloutis. Je reste toujours à la limite en m’interdisant tout élément de fantasy pure justement.

Reste que j’ai une « explication » du fait qu’Alix et Enak ne se « souviennent » pas du Fleuve de Jade dans le tome 12. Mais il faudra être patient : je ne compte pas l’expliciter avant plusieurs tomes, quand nos amis seront de retour à Rome. 

le fleuve

 Bien que vous ayez une explication pour l'amnésie d'Alix et Enak, pensez-vous qu'il soit possible , lors de la reprise d'un personnage, d'occulter  certains passages de sa vie antérieure , pour mieux servir un nouveau récit.

Tout à fait. C’est même le principe du « reboot » : on redémarre une série en partant des mêmes bases mais en lui donnant une toute nouvelle direction.
pourquoi pas après tout ? Cela a fait ses preuves avec de nombreux héros de comics (Batman, X-men…).

Jacques Martin reconnaissait parfois qu’Alix n’était pas un vrai aventurier. Il faut en effet souvent que quelqu’un le pousse pour qu’il parte en expédition. Dans le "Disque d’Osiris", il est contraint par des prêtres de remonter le Nil pour sauver Enak. Dans "l’Antre du Minotaure", il est envoyé en mission par Jules César afin d’aider Brutus. Pourrait-on dire qu’il est souvent un peu passif ?

Vous êtes bien dur avec ce pauvre Alix. Je ne pense pas qu’accepter de remplir une mission soit un signe de passivité au contraire, je vois Alix comme saisissant les opportunités d’aventure qui se présentent à lui. Il pourrait très bien dire « non » à César et rester à Rome par exemple. D’ailleurs, il faut toujours qu’il y ait un prétexte pour qu’un héros se lance dans une quête : vous croyez que Jason irait tuer le dragon si on ne lui avait pas demandé de ramener la toison d’or ou qu’Hercule effectuerait ses 12 travaux si ce n’était pas une obligation pour expier le meurtre des siens ?

Capture d’écran 2022-04-15 à 14

"L'Oeil du Minotaure" dessin de Chrys Millien

L’aboutissement de ces trois albums, c’est finalement une suite de l’Atlantide. Cette idée paraît assez naturelle pour les deux « albums grecs », mais elle l’est un peu moins pour l’épisode égyptien. Je n’ai en fait pas bien compris pourquoi Enak et Alix se mettent à parler de l’Atlantide lorsqu’ils arrivent près des sources du Nil et qu’ils découvrent des squelettes de dinosaures. D’où leur vient cette idée ?

Dès le départ,les prêtres disent à nos héros que le remède qui sauvera Enak a un lien avec la Porte de l’Atlantide. Ils sont donc tout de suite à la recherche de celle-ci. A la fin de l’album (quand ils sont dans les marais du Sudd et pas aux sources du Nil), ils réalisent que cette fameuse porte est en fait le disque d’Osiris, le calculateur astronomique en orichalque qu’ils découvrent dans la tombe du dieu. Ils pourraient très bien le laisser là et passer à autre chose. Mais ils comprennent que, grâce à cet artefact, ils vont pourvoir retracer le voyage du dieu entre son point de départ – l’Atlantide – et le point d’arrivée de son voyage – son tombeau. La curiosité est alors la plus forte : Alix et les autres veulent aller à la découverte de cette fameuse cité perdue.

sudd

Les marais du Sudd ,dessin de Thierry Démarez


Dans le cahier historique du "Disque Osiris", vous décrivez l’Atlantide comme une pure fiction inventée par Platon pour démontrer une thèse. Dans l’album actuel, vous adoptez tout de même la thèse de Spyridon Marinatos, postulant que la légende de l’Atlantide serait issue de l'histoire de Thera, une cité disparue qui était située dans l’actuelle île de Santorin. Le cataclysme destructeur de l’Atlantide serait tout simplement l’explosion du volcan de Santorin, survenue en 1600 av. J.-C. Cette thèse est séduisante mais vous ne semblez pas trop y croire. Pour quelle raison ?

 Je ne crois pas du tout à cette thèse car elle a été démontée par les historiens et les archéologues. À part la destruction par un cataclysme, il n’y a en fait rien de commun entre l’Atlantide et Théra/Santorin. D’ailleurs même ces cataclysmes sont différents : un simple raz- de-marée dans le cas de l’Atlantide, une explosion volcanique pour Santorin.

Reste que l’idée d’une présence atlante sur cette île est très stimulante pour l’imagination et maintenant incluse dans la culture populaire. Il aurait donc été dommage de ne pas s’en servir comme d’un élément fictionnel important pour le tome 13.

A noter que je ne dis jamais quel’Atlantide se trouvait à Théra : le temple du minotaure est un bâtiment atlante au centre d’une île autrefois habitée par les Atlantes, mais ce n’est qu’une étape du voyage d’Osiris, pas son point de départ, pas l’Atlantide donc.

Dans l’Antre du Minotaure, vous montrez en tout cas des liens évidents entre la civilisation minoenne, celle de Théra et la légende de l’Atlantide. Je trouve cette histoire plus convaincante que la traditionnelle thèse d’un continent englouti au fond de l’Atlantique, qui est depuis longtemps réfutée par les savants. Vous avez peut-être un peu trop bien réussi votre histoire ?

 Çà, je vous laisse en juger. ☺

Dans cette nouvelle aventure, on retrouve le géographe Kachta et la prêtresse Tefnout qui semblent avoir définitivement abandonné le temple de Philae. Ce sont deux personnages intéressants. Vont-ils accompagner Alix dans ses prochaines aventures ?

 Oui, tout à fait, Je les aime beaucoup aussi.

KachtaTefnout

Kachta et Tefnout,dessin de Thierry Démarez

 

Je suis ravi qu’Alix retrouve un rôle plus gratifiant. Il se montre conquérant, défend la justice et gracie même les pirates qui l’avaient capturé. Le méchant est puni à la fin et le héros triomphe, mais je suppose que tout cela n’est que provisoire ?

 Vous verrez bien. Pas de spoil ici !

On retrouve Deucalion, personnage créé dans l’Œil du Minotaure, et sa présence semble toute naturelle dans cette histoire qui commence à Héraklion. Il a cependant changé et il est certain que le vieillissement reste une sorte de naufrage pour la plupart de vos personnages. Êtes-vous d’accord ?

C’est vrai que Deucalion a très mal tourné.Mais je ne dirais pas que c’est un naufrage car il s’est accompli, il est allé jusqu’au bout de son destin, aussi terrible soit-il. Il me semble aussi que la vieillesse n’est pas un naufrage pour Alix, Enak ou même Kachta qui est aussi sage que savant. Tous ont vécu de vraies tragédies et affronté les difficultés de la vie, mais ils restent prêts à vivre de nouvelles aventures, à aller même au bout du monde juste pour découvrir une cité de légende.C’est une attitude très juvénile, je trouve.

Deucalion

Deucalion  dessin de Thierry Démarez

 

À la fin de cet album, vous annoncez une aventure qui tournera autour du fameux chef germain Arminius. Est-ce le début d’un nouveau cycle ?

Non, nos amis sont toujours en route vers l’Atlantide, le point de départ du voyage d’Osiris « au nord du monde ». Simplement, ils vont faire une pause en Germanie où Alix va aller retrouver Titus qui va se joindre à sa quête. Il se trouve qu’ils vont croiser le chemin d’Arminius… qui n’est pas encore un chef de guerre à cette époque, mais je ne vous en dis pas plus. 

Cela fait maintenant 10 ans que vous scénarisez des aventures d’Alix et vous semblez encore pleine d’idées. J’imagine que vous avez toujours du plaisir à faire vivre ce personnage ?

Oui, j’en ai énormément. J’espère pouvoir lui faire vivre encore de très nombreuses aventures pendant de nombreuses années.

Sur le site "Alix Senator", répondez aux questions du "Vrai/faux"!