Avec la graphiste attitrée de l'Univers Martin, Sarah Schotte, l'éditeur Jimmy Van den Hautte,  a travaillé sur la remastérisation des couleurs des albums anniversaires de l'âge d'or d' Alix.

 Rencontre avec JVDH.

294881_574161792605046_526452766_n

L'éditeur Jimmy Van den Hautte

Comment s'est déroulé la restauration de ces albums?

Frédérique Martin a retrouvé la plupart des bleus de coloriages. C'est en les voyant et en les comparant avec les albums , que nous avons vu que la différence était vraiment flagrante. On a scanné les bleus de coloriages , mais pas les planches (certaines ont été vendues, d'autres en expo etc...) , on a donc gardé le trait noir des films et des fichiers existants (ceux là même utilisés pour l'impression des albums). Nous avons superposé le trait du noir sur le scan couleur. Parfois, le trait ne correspondait pas parfaitement, nous avons fait du découpage case par case.

Les 4 albums ont été remastérisés, mais pour le Dieu sauvage, il nous manquait une vingtaine de pages de bleus de coloriages. Nous avons repris les éléments existants puis nous les avons retravaillé en fonction des pages précédentes et suivantes pour que l'album soit uniforme. Ce n'est peut-être pas parfait , mais n'ayant pas de traces, nous n'avions pas le choix...et le résultat est très proche de ce que Jacques Martin avait réalisé à l'époque.


Nous avions 2 albums complets: Les légions perdues et Le tombeau Étrusque. Il manquait peu de bleus de coloriages pour Le dernier Spartiate.

CCI30032013_00000__1_

Coloriages réalisés par les coloristes des Studios Hergé

 Depuis plusieurs années, notamment dans Le dernier Spartiate et Le tombeau Étrusque, les pages imprimées n'étaient pas parfaites. Pourquoi?

 Dans les années 60, lorsque Casterman a scanné les planches, un espèce de grain s'est mis sur les films d'imprimerie . Les traits noirs des films d'imprimerie sont constitués de petits points. Après quelques années, le noir palissait , et peu à peu, devenait gris puis transparent. On perdait dans les minimums et on augmentait dans les zones maximums, donc dans les aplats. La manipulation de ces films, certain ont plus de 50 ans, est peut-être une explication. Les films d'imprimerie vieillissent mal.

img071

img070

Film des Légions perdues (fac-similé, editions Golden Creek).

 Pourquoi les couleurs sont-elles plus lumineuses que dans les vieux albums?

 Depuis une quinzaine d'années, chez Casterman, nous utilisons un papier plus brillant, ce qui rend effectivement les couleurs beaucoup plus lumineuses. Avant, nous utilisions un papier plus mate , le rendu des planches était donc plus mate.

 

D'autres albums sont-ils en préparation?

Oui, nous travaillons actuellement sur "Les portes de l'enfer" (Lefranc) et  "Le sphinx d'or" (Alix).

sprte

A gauche, les couleurs remastérisées

Merci Jimmy d'avoir répondu à nos questions et bravo pour cet excellent travail!