Débutée en 2002, cette excellente série sur la chute de l'empire Romain, signée Gilles Chaillet , se termine enfin , avec la sortie du 5ème épisode "La foudre et la croix", dessiné par Dominque Rousseau.  Après Frédéric Toutblanc pour Vasco, Dominique Rousseau est l'invité d'Alix Mag', qui reprend avec bonheur les séries de Gilles Chaillet.

En exclusivité pour Alix Mag', Dominique Rousseau nous dévoile quelques dessins du prochain Vasco.

Rencontre avec le dessinateur.

derni_re_proph_tie

Alix Mag':  Avant de parler de "La dernière prophétie" et de Gilles Chaillet, pouvez-vous nous parler de votre parcours, et des grandes séries qui ont jalonnées votre carrière?

Dominique Rousseau: Actuellement auteur-illustrateur, bédéiste, j’ai été animateur-éducateur, musicien de jazz, comédien, journaliste, décorateur-scénographe… J’essaie de garder un peu de temps pour la transmission, c’est important pour moi. A part mes albums en solo, c’est surtout Condor avec Jean-Pierre Autheman qui reste ma série marquante. Avant la mode, j’ai réalisé un certain nombre d’adaptations d’œuvres littéraires (ou d’extraits) pour la revue Je Bouquine, et dessiné les enquêtes d’Algernon Bright encore inédites en album.

 

condor

Justement, j'ai toujours eu une grande tendresse pour Condor, ainsi que pour Autheman. Avez-vous de leurs nouvelles?

Jean-Pierre enseigne toujours le scénario à Supinfocom et signe encore ses dessins dans La Provence. Je prépare une nouvelle édition des albums de Condor, reformatée et améliorée… avec de nouvelles couleurs, avec au bout une nouveauté. A nous de trouver le bon éditeur.

 

la_derni_re_prophetie_2

Gilles Chaillet/ Dominique Rousseau / éd. Glénat

 

A quelle occasion avez-vous rencontré Gilles Chaillet, et comment en êtes-vous a travaillé avec lui ?

Pendant le salon de Maisons-Laffitte, à l’occasion de la sortie du « Testament de Marius Casanova » en 1991. Gilles avait voté pour notre album et me l’avait confié. Son travail m’a toujours également intéressé et je l’ai considéré comme un de mes « cousins ». On peut dire qu’il y a des familles de dessinateurs dans lesquelles on se retrouve, même si je navigue entre les trois styles : humoristique, semi-réaliste et cette fois réaliste.

 

proph_3

Gilles Chaillet/ Dominique Rousseau / éd. Glénat

Pouvez-vous nous raconter le thème de "La foudre et la croix"?

La chute de Rome à travers le destin tragique de Nicomaque Flavien et la résolution d’une réelle intrigue antique, qui en fait un polar historique.

Aviez-vous un story-bord précis de l'album ?

Non. Mes découpages visuels ont toujours convenu à ce que Gilles attendait. Deux fois, il m’a suggéré une amélioration, pour mettre en avant une mosaïque ou un personnage un peu trop lointain dans une image.

Dans notre webzine d'Alix Mag', "Les enfants d'Alix", Gilles Chaillet me confiait en décembre 2010: "Le dessin de "La dernière prophétie" est magistralement repris par Dominique Rousseau". Bel hommage, n'est -ce pas?...

J’étais déjà très honoré par cette proposition. Nous nous étions revus au festival de Fabrègues. Apprenant qu’il avait beaucoup de mal à encrer ses dessins, je lui ai proposé un « coup de main ». Nous avons rapidement fait un essai d’encrage qui lui a plu… Gilles m’a d’abord demandé si la reprise de Vasco m’intéressait. Puis, quand il a appris qu’il était malade, Gilles m’a proposé de réaliser à sa place ce dernier tome. Son enthousiasme m’a encouragé !

prophetie_1

Gilles Chaillet/ Dominique Rousseau / éd. Glénat

La dernière Prophétie est une histoire assez difficile d'accès pour le lecteur ne connaissant pas bien la Rome Antique. C'est en effet une histoire très ambitieuse et originale, avec deux histoires parallèles, se passant à un siècle de distance dans le même décors de la Rome Antique. Rentrer graphiquement dans cette histoire très personnelle et passionnée de Gilles Chaillet a t'il été difficile?

Je ne crois pas que l’histoire soit difficile d'accès. J’ai été très impressionné par la lecture des 4 premiers tomes. Plus intéressé par la Chine ancienne, j’ai découvert à cette lecture un intérêt grandissant pour l’antiquité romaine, nourrie par une visite au musée de l’Arles Antique – magistralement menée par Alain Charron-, à l’attention de Gilles et ses amis provençaux à la suite d’une de ses conférences. Au final, nous nous sommes retrouvés devant la fameuse tête de Jules César qui venait d’être découverte ! Dans le style réaliste, j’étais naturellement proche du dessin de Gilles, raison pour laquelle je lui ai proposé un coup de main (voir mes illustrations pour « Le Sentiers des Contes » et celles pour le recueil sur l’Egypte ancienne de Fleurus). La grande difficulté devait résider dans les architectures à reconstituer mais grâce à la confiance de Gilles, j’ai pris beaucoup de plaisir à ces constructions. Gilles me donnait une description, un contenu et je me débrouillais, sachant qu’il me dirait ce qui sortait de l’époque précise, ne serait pas à la bonne hauteur, selon les normes du Vème siècle romain pour quelques détails… J’avoue que cela m’a pris beaucoup de temps. J’ai eu l’impression « d’investir » autant que mon éditeur !

 

prophetie_a

Gilles Chaillet/ Dominique Rousseau / éd. Glénat

Les couleurs sont - elles réalisées par Chantal Defachelle ? (La coloriste et épouse de Gilles Chaillet, ndlr).

En effet, la reprise n’a pas été facile pour elle comme vous pouvez l’imaginer. La collaboration a été formidable.

On le sait, après Frédéric Toublanc, vous travaillez maintenant sur Vasco. Pouvez-vous nous en dire un peu plus, sur l'histoire et sur cette reprise?... histoire de nous faire saliver...

Gilles souhaitait que les « enfants du Vésuve » en deux tomes soit réalisés par le même dessinateur qui terminerait La Dernière Prophétie ; simplement parce qu’ils s’inscrivent dans son « œuvre romaine ». Il les évoquait depuis des années (voir fin du tome 16 de Vasco). Dans le tome 18, Vasco se retrouve dans les ruines du temple gigantesque de Préneste (également évoqué dans le T.19), décor important du tome 5 de La Dernière Prophétie. Et Vasco, enfant, dans ce dernier tome, découvrira avec ses amis, d’autres ruines impressionnantes… Je ne vous en dis pas plus !

 

02_B_g

Strip des enfants du Vésuve (Chaillet/Rousseau/ Lombard).

D'autres projets dans vos cartons ?

En principe, j’écris le scénario du second tome des « Enfants du Vésuve » à partir des notes qu’a laissées Gilles. Je compte terminer : un double album d’après le formidable roman de Moka, « La chose qui ne pouvait pas exister » (je n’ai pas encore d’éditeur), la nouvelle édition de Condor et d’autres projets…

vasco_enfant

Vasco enfant dans "les enfants du Vésuve."

 

Voici ce que nous disait Gilles Chaillet pour "les enfants du Vésuve" : "Vasco va rencontrer, dans une future histoire, « les Enfants du Vésuve », avant de découvrir « la Cité ensevelie ». Le premier volet de ce double album nous fera remonter dans l’enfance de Vasco, lors de ses vacances picaresques à Naples.".

 

Merci Dominque d'avoir répondu à nos questions et bonne chance pour ce nouvel album et pour Vasco!