C'est toujours un grand plaisir de recevoir Jean Pleyers! Il nous parle de son nouvel album de Jhen, L'ombre des Cathares et de ses projets. Prochainement, Univers Alix .fr sous la plume de Jean-Marc Milquet, reviendra sur le parcours du dessinateur.

En exclusivité, Jean Pleyers nous offre un découpage de Draculea et la galerie anthropomorphique des personnages qui côtoieront Jhen dans cette aventure qui se déroulera  en Transylvanie.

jhen_g

Encre du Voyage de Jhen consacré à Gilles de Rais. "Gilles est enfermé à la Tour Neuve, à Nantes".

Le nouvel album de Jhen, L'ombre des Cathares , se déroule entre Tiffauges et Pays Cathares. Etes -vous allé sur place pour faire des repérages?

Jean Pleyers: En 1978, je me suis rendu au château de Tiffauges, en Vendée, au Poitou de Rais pour y faire mes premiers repérages de XAN pour le journal de TINTIN. Puis XAN est devenu JHEN en 1984. Beaucoup plus tard, en 1990, CASTERMAN affréta un TGV à la gare de Lyon, en partance vers Nantes et Tiffauges pour cinquante journalistes parisiens, Jacques Martin et moi. Sous les vastes ruines du castel de Gilles, au village aux pieds de la colline, la mairie nous reçut merveilleusement et ce fût mon deuxième repérage ... Il y a un peu plus d'un an, mon épouse-coloriste et moi, sommes partis en pays cathare opérer nos repérages pour " L'OMBRE DES CATHARES" ( titre trouvé par moi et accepté par le comité Martin,les anciens titres de H. Payen étant :" OCCITAN " et "L'HERITIER DES CATHARES ".  Deux mille photos numériques furent prises à la découverte du Puy-en-Velay, de Conques et ses saintes reliques supposées avoir guéri Gilles de ses démons reptiliens, Carcassonne, ( voir le dictionnaire de Viollet le Duc et les voyages de Jhen ) Albi, sa cathédrale aux 100.000 briques, le plus grand vaisseau du genre en Europe,  Narbonne, Castelnaudary, Foix, Duilhac - sous - Peyrepertuse, et moultes grottelles et cavernes insondables où nous avons ressenti sourdre d'étranges et mystérieuses effluves à la fois mystiques et démoniaques, splendidement lumineuses et infiniment noires. Ombres, sans doute, des fantômes du martyre de tous ces parfaits cathares, qui sont sûrement actuellement en paradis.

pleyers_1

Story-board planche 14, L'ombre des Cathares

C'est un retour aux sources: Gilles de Rais et Jhen sont les personnages principaux de cette nouvelle aventure.  Cela vous fait-il plaisir de (re)mettre en scène le Sire de Rais?

Jean Pleyers: Me voici forcé et contraint à jouer le rôle vaticanesque d'avocat du diable, puisque je suis co-créateur de la série. C. G. Jung aurait dit que l'on ne peut se fondre dans la lumière qu'après avoir exploré l'ombre ... Toujours l'ombre ...

pageb_16

Story-board planche 16, L'ombre des Cathares

Dès la première case , vous rendez un brillant hommage à Jacques Martin, en reprenant son projet de décors de théatre qu'il avait dessiné en 1945, pour une pièce sur Gilles de Rais et dont il avait écrit un acte complet!!Comment vous est venue l'idée?

Jean Pleyers : Le phantasmatique théâtre, ô combien démoniaque du sire de Rais était un songe de J. Martin dans sa jeunesse. Il avait proposé le dessin de la série avant moi au grand-maître P.Cuvelier. Passionné d'avantage par la peinture du corps humain, Paul Cuvelier hésita tellement longtemps à devoir dessiner de rigoureux décors que cette délicate, mais somptueuse mission me fut octroyée. Moi, ni l'homosexualité, ni le sadisme et ses supplices ne m'ont jamais intéressé. Mais j'ai vite compris tout l'intérêt psychologique, didactique et historique de l'étude du grand connétable et maréchal deFrance que fut Rais, car sans son courage si héroïque et si étrangement pervers, notre sérial killer ne déverrouillait point Orléans de l'anglois et Jehanne n'aurait pu mener à Reims son Roy Charles pour y confirmer sa royauté ... La dilapidation follement généreuse et si culturelle avant la lettre des immenses richesses de Gilles,beaucoup plus riche que le petit roi de Bourges et que Armagnacs et Bourguignons prenaient pour bâtard, m'a convaincu, après lecture, en 1978 des trois biographies de Rais de M. et G. Bataille et G. Villeneuve que la petite paysannerie féodale du XV° siècle français ne pouvait guère mieux être mise en valeur, en bandes dessinées, que par ces vertigineux contrastes.

gilles_de_rais_1

Décors de théatre de Jacques Martin, datant de 1945 ( Les Archives de Jacques Martin-Frédérique Martin)

Ce  Gilles de Rais en plein repenti, replié sur lui même, et faible parfois devant les autres comme devant La Hire aurait-il pu exister ou est-ce une version fantasmée et romancée de Hugues Payen?

Jean Pleyers: Lorsque vous êtes, nuit après nuit, harcelé par une horde de démons affamés de vos désirs les plus infinimenthorribles et pervers comme Gilles l'était, l'abattement du jour naissant et l'irruption de salumière devait le réduire à un petit bol de larmes de dégoût terrible !

salt_2salt3

Recherche de couverture pour Salt

Vous sortez prochainement, aux éditions Images Innées un nouvel album: Salt le Mage. Pouvez-vous nous parlez de cet album?

Si j'ai arrêté ma collaboration avec Martin, c'est parce que, presqu'aveugle, il avait enlevé tous les coloriages de "L'archange" à ma coloriste d'alors, Véronique Grobet, et les avait fait reprendre par 3 autres coloristes, sans que je puisse les voir ni intervenir alors que, pourtant, je les payais moi-même. Casterman m'a alors proposé SALT, écrit par le romancier Paul Couturiau. J'ai dessiné le tome 1. Mon épouse, si habile coloriste, l'a colorié. Casterman nous a payé les avances sur droits. Mais, mon bon maître Martin est revenu à la charge et, prétextant une ressemblance de SALT avec LEFRANC, il a de nouveau interdit la publication à notre éditeur qui a cédé. Pour ne pas recommencer une longue série de procès  qui ont arrêté JHEN après " LE SECRET DES TEMPLIERS "pendant dix ans : 1990 - 2000.

salt

Un nouveau Jhen est en chantier , "DRACULEA ". Pouvez-vous nous parler de cet histoire

Jean Pleyers : Draculea est l'histoire du fils de VLAD TEPES, prince roumain de Valachie, dans les Carpates, en Transylvanie ( La Syldavie de TINTIN ). Sans doute, tel père tel fils bien souvent ... Ici,la comparaison s'avérera être bien pire car, plus tard, DRACULA empalera lentement, et par en bas 25.000 victimes ! Notre petit Draculea, qui apparaît dès la planche 1 de l'album, a une douzaine d'années ...Si à nouveau je devais reprendre la cape de l'avocat du diable, je dirais qu'il s'agit peut-être de l'âme égarée d'une des victimes de Gilles de Rais qui veut se venger en faisant mille fois pire que lui !

Le scénario de Cornette et Frissen est remarquablement bien construit.

draculea_2

Story-board de la planche 7 de Draculea

draculea_1

draculea_3

la galerie anthropomorphique