J'ai beaucoup aimé la carte de voeux de Jacques Martin réalisée par Olivier Weinberg. J'ai donc voulu en savoir un peu plus, et c'est un dessinateur très sympathique, véritable admirateur de l'oeuvre de Jacques Martin, qui m'a répondu. Il nous présente , en exclusivité  quelques crayonnés du voyage de Lefranc qu'il dessine actuellement.

O

Olivier Weinberg & Jacques Martin

Alix Mag': Vous êtes un nouveau venu dans l'équipe Jacques Martin, une petite présentation s'impose.

Olivier Weinberg:Je suis dessinateur, travaillant essentiellement dans le domaine du dessin animé. Je collabore à différentes productions audiovisuelles en tant que storyboarder, designer pour des décors, des personnages… Je viens de finir « TARA DUNCAN » en storyboard, série pour M6, adaptée des livres du même nom.  En ce qui concerne ma formation, je suis autodidacte et suis un passionné  de la ligne claire.

En 1985 j’ai écris aux Studios Hergé, pour leur faire part de mon admiration envers l’auteur de Tintin. Telle ne fut pas ma surprise lorsque je reçu une réponse, signée Bob De Moor ! Dès lors, une correspondance régulière s’installa entre le créateur de Barelli et moi.  C’est à peu près à la même époque, début des années 80, que j’ai découvert les albums de Jacques Martin. Je ne compte plus le nombre de lectures et de relectures de ses albums ! Aujourd’hui encore, lorsque je me replonge dans les pages d’un Alix, d’un Lefranc ou d’un Jhen  je suis toujours admiratif des histoires, des mises en scène, des attitudes si justes, des décors...bref, de la rigueur et de la qualité d’exécution faites par lui ou par ses collaborateurs.

18_MUR_crayonn_

Alix Mag': C'est vous qui avez dessiné la carte de vœux de Jacques Martin. Comment s'est passé cette collaboration avec le Maître?

Olivier Weinberg: C’était l’été dernier. J’étais à ma table à dessin, en train de me demander si le blockhaus que je devais dessiner avait un mur d’une épaisseur de 2 ou 3 mètres, lorsque le téléphone sonna : Jacques Martin était au bout du fil ! Il m’a demandé si je pouvais dessiner sa carte de vœux. J’étais fort surpris et très flatté qu’il pense à moi !  Nous nous sommes alors rencontré en août dernier. Nous avons passé  tout une journée ensemble, en compagnie de sa fille  Frédérique. Il m’expliqua, croquis et documents à l’appui, ce qu’il voulait.  Il me raconta alors le voyage qu’il fit avec son père, dans ce SPAD 46, surtout le moment crucial de l’atterrissage : alors que des rafales de vents faisaient ballotter l’avion, Jacques Martin, âgé de huit ans, fut violemment propulsé du cockpit vers l’intérieur, au milieu d’une cargaison de pneus ! A noter que l’appareil servi de modèle pour l’avion de « L’Arme Absolue » dont les premières pages de l’album sont un hommage rendu au père de Jacques Martin…

Photo_jm__3_

Rentré chez moi, je me suis mis au travail.  Grâce aux documents complémentaires que Frédérique Martin m’envoya, j’ai pu faire un premier croquis. Je l’envoyais en Suisse, pour que le Maître donne ses commentaires. S’en suivirent quelques échanges de courriers et de fax. Jacques Martin avait une idée très précise de ce qu’il voulait. Aussi, pas à pas, il me fit corriger le dessin. Ce fut très enrichissant : malgré son handicap, le Maître était là : toujours attentif au moindre détail. Je tiens également à rendre hommage ici à Frédérique Martin: elle fut d’une aide précieuse pour la réalisation de cette carte.

07_bas_MUR_trait

Alix Mag': Je sais que vous travaillez actuellement sur le voyage de Lefranc "Le mur de l'Atlantique", pouvez-vous nous en dire quelques mots?

Olivier Weinberg:  C’est un album qui retracera dans ces grandes lignes, l’histoire de la construction du Mur de l’Atlantique. C’était une ligne de fortifications côtières discontinue, allant de la Norvège jusqu’au sud de la France, à la frontière espagnole. Elle fut voulue par Hitler au début de 1942. On y apprendra comment et par qui le « Mur » fut construit et comment les allemands vivaient dans les différents types de blockhaus …  Je suis allé sur les côtes françaises, notamment en Normandie, pour visiter différentes batteries et réunir la documentation nécessaire. Ce sera un ouvrage qui permettra un peu mieux comprendre ce à quoi les Alliés ont dû faire face lors du débarquement : un Mur dont la propagande allemande disait qu’il était infranchissable. Réalité ou mythe ?

26_27_MUR_crayonn_

Alix Mag': Lefranc évolue autant dans les années 50 que l'époque contemporaine. Laquelle de ces 2 époques préférez-vous pour ce personnage?

Olivier Weinberg: Je suis un passionné de l’œuvre de Jacques Martin, surtout de la série Lefranc.Mes albums préférés sont « Le Mystère Borg », « Le Repère du Loup », « L’Arme Absolue » et « L’Apocalypse ».  J’aime beaucoup les histoires se situant dans les années 50, les albums dessinés par André Taymans sont très beaux. Je trouve qu’il y règne un certain charme rétro.  C’est l’époque des grandes avancées technologiques, du début de l’aventure spatiale, de grandes découvertes scientifiques, une époque où tout semble possible! Il y a donc de quoi créer de beaux albums !!!  Mais notre époque est pas mal non plus ! Aujourd’hui, les avancées technologiques sont extraordinaires : informatique, communications, recherches scientifiques, découvertes spatiales…le monde géopolitique change si vite ! Je pense qu’il y aurait matière à créer quelques bons scénarii !!!

Personnellement, j’ai une petite préférence pour les albums de l’époque contemporaine. J’arrive plus à m’identifier au personnage.  Je n’ai pas connu les années 50. Peut-être que si j’étais né dans ces années-là, je serais plus sensible à cette époque. Je pense que c’est une question de génération….

Cependant « Le Mystère Borg » reste pour moi un chef-d’œuvre absolu !

J’aimerai profiter de l’occasion pour souhaiter une très bonne année à tous et réitérer mes meilleurs vœux à Jacques Martin et sa famille.

29bas_MUR_trait

olivier_weinberg

" C'était ma carte de voeux de l'année dernière.
Le dessin fait partie d'une planche test que j'avais envoyé au Maître....
Je lui avais demandé l'autorisation de l'utiliser pour mes propres cartes.
Ila gentiment accepté. Il m'a juste corrigé un peu le menton de Lefranc
et remplacer les publicités  par des pub. imaginaires...
Je suis assez content de cette image...."

Alix Mag'/Jacques Martin-Olivier Weinberg-2010.